Le joli mois de mai

Voici revenu le printemps avec son joli mois de mai. Ce temps où la nature nous rappelle qu’après le long hiver où tout semble endormi, la vie est là qui explose dans chaque petite fleur et dans chaque arbre pour notre plus grande joie.

Même en temps de Covid, nous pouvons vivre pour nous émerveiller et célébrer le Créateur de la vie plus fort que la mort.

Ce mois de mai nous rappelle aussi que c’est le mois pour fêter les mamans. Elles méritent tellement d’être célébrées en ces temps si particuliers. Il a fallu faire face à tant d’obligations durant ce long hiver avec les enfants à la maison, sans une minute pour souffler.

Que de moments vécus à se sentir submergées et dans l’impossibilité de répondre à tant de besoins : Les repas, le ménage, les courses, l’école à la maison, les promenades, sans oublier les câlins.

Et moi dans tout cela disent les mamans ?

Elles aussi ont besoin de câlins et de soutien pour tenir le coup. Heureuses sont celles qui ont un mari à leur côté pour partager les tâches. Mais tant d’autres doivent assumer seules leur vie de « parents ».

Essayons de voir le bon côté des choses et réalisons que cela peut être une opportunité pour découvrir un peu plus nos enfants.

Planifions nos journées différemment en acceptant que tout ne peut pas être fait comme nous aimerions que ce soit : ménage, rangement, lecture personnelle…

Tout cela est très dur pour les perfectionnistes ! Mais voilà une belle occasion d’apprendre à l’être un peu moins.

Essayons de nous poser devant Dieu et de réfléchir pour expliquer aux enfants comment nous allons faire et pourquoi nous allons le faire.

Trouvons un nouveau rythme et essayons de nous y tenir.

Par exemple : 9h à 10h Ecole ;   10h à 11h Jeux ;  11h à 12h : Ecole ;  12h 30 Repas.

Pose jeux jusqu’à 14 h.

Ensuite : temps tranquille pour tout le monde et maman pourra en profiter pour faire quelque chose qui la détend et qui lui fait du bien.

Après-midi, promenade, sport dehors ou avec l’aide d’un tuto, vidéo, jeux.

Faire du bricolage, de la pâtisserie, de la cuisine. Les enfants aiment tellement faire avec nous et apprendre de nous. Il ne suffit pas de dire prends un jeu et débrouille toi. Je ne veux plus t’entendre, ou seulement les mettre devant la TV. Il y a tellement mieux à faire.

En réalité l’important c’est de vivre un temps différent où l’on accepte d’abandonner tout ce qui ne peut pas être fait comme on voudrait que ce soit, et de se réjouir du temps présent. Ne pas oublier de poser le cadre et l’expliquer aux enfants. Chacun aura ses repères et comprendra comment mieux vivre ensemble.

Ce qui compte c’est de passer des moments joyeux ensemble, et du temps de qualité pour que ce moment « spécial » un bon souvenir, pour toute la famille.

Ginette Gaasch