Pourquoi participer à un WE fiancés / jeunes mariés ?

Amoureux1Vous êtes engagés dans une fréquentation et vous envisagez une vie à deux.
Vous avez moins de 7
années de mariage…

  • Voici 7 bonnes raisons pour participer à un week-end de rencontre pour jeunes amoureux :

Aujourd’hui, je ressens de fortes émotions quand je te vois mais sommes-nous faits l’un pour l’autre ? Je nous imagine déjà en couple, mais notre relation va-t-elle durer ? Comment passer de toi et moi à nous + toi et moi, sous le même toit?
Qu’est-ce que je vais y perdre, qu’est-ce que je vais y gagner ?

1. J’ai besoin de mieux me connaître.

Il y a moi et tout ce que je suis dans mon identité d’homme ou de femme ; il y a aussi ce que je suis ou j’ai été dans ma famille. L’éducation que j’ai reçue, ce que les autres ont dit de moi…Les valeurs auxquelles j’attache de l’importance concernant des domaines aussi variés que : l’éducation des enfants, la vie professionnelle, la vie spirituelle, les rôles stéréotypés de l’homme et de la femme, l’hospitalité, la gestion de l’argent, des loisirs, le sexe, l’implication dans la vie de la cité et la politique… et tout le reste !
Quelle sera ma contribution positive à cette relation ? L’image que j’ai de moi, reflète-t-elle le regard que pose Dieu sur moi : une personne aimable et aussi capable d’aimer?…une personne qui s’accepte telle quelle est et qui va pouvoir rendre l’autre heureux (se) ?

2. J’ai besoin de mieux te comprendre.

Parce que tu es celui (celle) que j’aime ! Nous avons beaucoup de choses en commun, mais tu es tellement différent (e). Paradoxalement, tes différences m’attirent et m’effraient. J’ai besoin de savoir d’où tu viens, dans quelle famille tu as été élevé (e) et comment tu vois la vie : les valeurs auxquelles tu attaches de l’importance…(et qui touchent les mêmes domaines que pour moi au point 1) , J’ai besoin de vérifier que tu sauras combler certains de mes besoins de sécurité, d’intimité, de confiance, de complicité…

3. T’accepter tel (le) que tu es.

Je m’aperçois que c’est le souhait de mon cœur. En même temps, par toutes les remarques que je te fais, je me rends compte que je cherche déjà à te changer. Je voudrais tellement que tu sois celui (celle) que je rêve d’épouser. J’ai comme cela des images idéales que je me suis forgées au fil du temps, des lectures, des films et des situations que j’ai pu observer. Ces attentes me pousseraient à essayer de t’enfermer dans mon « moule ». Tu fais bien de résister ! Vive la différence ! Mais je ne sais pas bien comment je vais faire pour reconnaître et valoriser ces différences et les transformer en atouts….

4. Faire le point..

Notre histoire d’amour dépasse celle des autres…elle est si particulière ! Personne ne s’est aimé comme nous nous aimons (bon …, sauf Roméo et Juliette bien sûr !)
Mais aussi belle que soit notre histoire, les fondements qui nous unissent sont-ils suffisamment solides pour aller plus loin et envisager de passer toute notre vie ensemble ? ( 50 ans de vie commune et plus, ça semble être un long bail !). J’ai besoin de m’arrêter pour y réfléchir avec toi! Je veux aussi être certain (e) que Jésus fasse route avec nous deux !

5. Construire notre relation.

Le mariage est comme une maison qu’on construit brique après brique, une fois que les fondations sont bien posées. Cela prend du temps, mais le temps n’est pas tellement important puisque nous construirons ensemble, jour après jour !
Au fait, construire ensemble d’accord, mais avec quels outils ? Quand un conflit arrive, on dit souvent que c’est un problème de communication ! Mais comment un couple fait-il pour bien communiquer ? Ça s’apprend où ? Au début, ça va tout seul, comme portés par l’amour…mais dès qu’il y a de « l’eau dans le gaz », quand le conflit se déclenche, comment éviter que l’un des conjoints soit mis KO au 3ème round ? Comment résoudre le conflit et retrouver une bonne entente ?

6. … pour le meilleur et pour le pire…

Un jour je peux mal aller et l’autre jour ce sera toi ! Tant de couples autour de moi n’arrivent pas à trouver une unité face à l’adversité ! Pourtant, ce que je cherche le plus, c’est que nous puissions faire face ensemble aux tempêtes de la vie ! J’ai besoin d’apprendre à m’attacher à toi pour qu’aux moments difficiles, nous soyons l’un pour l’autre ce soutien qui permettra d’en triompher.

7. … je m’engage à t’aimer …

Est-il exact que la relation prend fin quand on ne « sent » plus l’amour ? Y a-t-il péril dès qu’arrive un nouveau prince charmant ou une nouvelle princesse ? Quand le « cœur n’y est plus », vaut-il mieux y renoncer tout de suite? Si on «tombe amoureux », on peut aussi « tomber des nues » !
Si le chemin d’un gars vers une fille reste mystérieux, comme pour nous deux, je crois que l’amour, s’apprend, se cultive et même parfois, se décide.