DONNER LA BENEDICTION

Quand nous favorisons un enfant et que nous méprisons l’autre, les deux enfants souffrent.

Un enfant privé de bénédiction va souffrir, surtout si son frère ou sa sœur est comblé parce que ses parents ou ses grands-parents pensent à lui ou à elle et donnent des mots d’approbation. Les conséquences peuvent être dramatiques.

Genèse 27 v 31-46 nous rapporte la souffrance d’Esaü, privé de la bénédiction de son père. Il voulait même tuer son frère. Jacob a dû s’enfuir et seul le temps et l’aide de Dieu ont pu réconcilier les deux frères.

Notre amour donné aux enfants ne doit pas être conditionnel. Nous ne devons pas faire du chantage. Nous avons la possibilité de donner cette richesse, que sont l’amour et de la tendresse à nos enfants. Choisissons d’être attentif à notre enfant afin savoir comment le bénir ?